02/10/2019

Nos conquêtes sociales ne sont pas négociables à la baisse

Il y a l’intox et les faits. Au nom d’un principe « universel », Macron et son gouvernement proposent de changer totalement le principe de nos retraites.

Au final, nous serons tous et toutes les perdant.es de cette réforme : le montant des pensions de toutes les professions va diminuer de plusieurs centaines d’euros !

lire le tract : Nos conquêtes sociales ne sont pas négociables à la baisse

12/06/2019

Permanence syndicale fermée les mercredi 10, 24 et 31 juillet 2019

Notre permanence syndicale sera fermée les mercredi 10, 24 et 31 juillet 2019.

16/05/2019

Permanence syndicale fermée le mercredi 29 mai 2019

Notre permanence syndicale sera fermée le mercredi 29 mai 2019.

03/04/2019

Permanence syndicale fermée les mercredi 1er et 8 mai 2019

Notre permanence syndicale sera fermée les mercredi 1er et 8 mai 2019.

23/02/2019

LUNDI 4 MARS 2019 : LES DROITS DES CHÖMEURS et PRECAIRES

Le prochain cours de droit du travail gratuit et ouvert à tou-te-s donné par des syndicalistes (CGT, CNT, Solidaires..) et juristes du travail
bénévoles portera sur :

LES DROITS DES CHÖMEURS et PRECAIRES.

Il aura lieu LUNDI 4 MARS DE 19H à 21H à la Bourse du Travail Annexe 67 rue de Turbigo (M° Arts-et-Métiers, Temple ou République)

Ce sujet est hélas d'actualité car le Décret du 28 décembre 2018 (et d'autres se préparent..) a terriblement durci :

- les obligations des demandeurs d'emploi qui devront accepter dès la 2è offre à peu près n'importe quel emploi, même moins bien payé et éloigné,
- les contrôles : nombre de contrôleurs multiplié par 4 au détriment de l'accompagnement,
- les sanctions menant très rapidement à radiation.
 
 

Chasser et sanctionner les chômeurs : nouveau sport olympique à Pôle Emploi ?

Nous exigeons l'abrogation du décret contre les chômeurs

Ce vendredi 22 fevrier 2019, une centaine de personnes, chomeur.es, precaires,
agent.es de pôle emploi, Mathilde Panot, députée, salarié.es en CDI et CDD,
intermittent.es, intérimaires, occupons l’agence pôle emploi du 78 boulevard Ney,
bâtiment qui comporte un des 4 centres de contrôle de la recherche d’emploi d’Ile de
France.

Nous exigeons l’abrogation :
- du décret publié le 30 décembre qui intensifie les mesures de contrôle et aggrave les sanctions contre les chômeur.es jusqu’aux radiations et
suppressions des allocations.
- de la lettre de cadrage du gouvernement sur la renégociation de la convention de
l’assurance chômage.

Nous refusons :
-toute économie sur le dos des chômeur.es dans le cadre des nouvelles négociations
-la financiarisation de l’Unedic et la spéculation sur sa dette
-la mise sous tutelle de l’Unedic par l’Etat
-la suppression des cotisations salariales et patronales

Nous demandons à être reçus par le directeur général de pôle emploi Jean Bassères.
Nous demandons aussi que la ministre du travail Muriel Penicaud, honore sa promesse
de rendez-vous faite durant l’occupation de l’Unedic, mercredi 20 février au matin.
Pour l’heure, nous sommes toujours sans réponse.

A Toulouse, Orléans, Lille et Nantes, des occupations et actions sont en cours.
Nous sommes déterminé.es à poursuivre nos actions tant que l’on n’obtiendra pas
satisfaction. 
 
 
 

19/12/2018

Permanence syndicale fermée le mercredi 26 décembre 2018


Notre permanence syndicale sera fermée le mercredi 26 décembre 2018